hey fellows !


Ah la ça fait vraiment un bout de temps ! Pas mal de choses à raconter, j'espère que vous êtes bien accrochés à vos fauteils / chaises / balançoires. Breaking news avant tout : je me suis faite voler mon vélo hier... Pas loin de la gare, j'ai fait mes courses une demi-heure à peine et voilà. Ça me soule bien, c'était un bon vélo, et j'avais prévu de le revendre un bon prix... en attendant le proprio me prête le sien mais il a des horaires ce qui est embêtant... Bref.

Je vais commencer par le stage, comme ça ce sera fait : alors mon sujet de stage a changé. En effet après m'être battue une semaine pour analyser les données, analyse que je préparais depuis un mois et demi en codant et bidouillant des scripts, il s'est avéré qu'elles étaient tout à fait inexploitables pour nous... Comme elles constituaient mon sujet de stage, nous avons divergé sur la comparaison des modèles qui auraient servi à les analyser. Il me reste donc un mois pour comparer des modèles au-dessus desquels des scientifiques beaucoup plus calés que moi sur le sujet se sont crêpés le chignon pendant des années de recherche. Ensuite je leur enverrai mon rapport pour leur apprendre la vie. Bon courage à moi !

Passons à des choses plus divertissantes, le premier weekend de ceux que je ne vous ai pas raconté. Je ne sais plus lequel c'était, mais je me souviens très bien de ce que j'en ai fait. Iannis, un étudiant en master dans le groupe, m'avais informée qu'une rave party avait lieu dans la forêt en bordure de la ville. J'ai donc voulu tester cette expérience. Petit rappel : une rave party est une fête organisée la nuit en plein air, dans un champ, une forêt, un endroit abandonné... C'est bien sûr illégal, donc ça doit rester très secret. C'est sans doute pourquoi on m'a appelée 30 minutes avant pour me dire que la localisation avait change. Je dis à Iannis  "ok, on y va à 22h30 et toi ??" "Euh ça ne commencera pas avant minuit" ah. Donc avec Anja, après avoir regardé Moi moche et méchant en anglais (le nom néerlandais est juste horrible : verschrekelikke ikke), on a pris nos vélos et on est parties à l'aventure avec une carte que j'avais dessiné à la main en me basant sur google maps. On a mis un bout de temps à trouver, c'était vraiment bien caché !

Je vous décris un peu la chose : une centaine de personnes coincées dans une petite clairière, des basses de ouf, des spotlights fluos qui se reflètent sur les feuilles des arbres, un bar pas cher et une odeur assez prononcée de cannabis. Une soirée plutôt cool en fait, ou devrais je dire une heure plutôt cool puisque la police a débarqué et a tout arrêté. Après en avoir un peu parlé avec les collègues, il s'avère que ça finit souvent comme ça. Dommage, c'était pas mal !

Le lendemain un ami de Bénédicte était là pour le weekend, ainsi que deux amis d'Anja. On a donc fait un barbeuc dans le parc pour fêter ça, ensuite je suis restée à la maison l'aprem (trop chaud) et le soir on est sortis boire un verre avec tout le monde. Dimanche on a été se baigner dans un tout petit port caché pas loin de notre maison ! Par contre je ne sais pas si j'irai souvent, la qualité de l'eau laisse à désirer.

Le weekend suivant, nous avons découvert une autre population d'Utrecht. Ici la plupart des boîtes et des festivals diffusent de la house, de la techno, transe etc, on rencontre souvent des jeunes un peu habillés à la mode, coloré, un peu hipster si vous voyez de quoi je parle. Ce weekend là, après une soirée film (Dark Shadows) et nourriture chinoise (indonésienne en fait) avec les collègues, nous nous sommes rendues à Acu. Il s'agit d'une café en apparence tranquille bien que la déco soit un peu psychédélique, qui masque en fait une petite salle boite de nuit au fond. L'ambiance est aux jets de bière sur les gens, sol collant, chaleur étouffante, mais par contre c'est évident que les gens s'amusent, le DJ est à fond personne ne se prend la tête. Quelques punks, quelques métalleux, un tout autre public que d'habitude. Une soirée assez courte car justement il faisait trop chaud, mais bien sympathique quand même.

Le lendemain, summer darkness festival ! Un festival gothique, steampunk, cyber-gothic et j'en passe des noirs et des pics durs (hoho). Donc petit concert en plein air, des gothiques par ci par là, un "gothic market" plutôt cool dans le jardin de la Dom tower.

 

100_1141100_1144

 

100_1148100_1149

 

100_1155-2

Mais le plus impressionant reste le soir : concert au Tivoli (salles de concert), on est parties avec Béné et Anja, habillées aussi gothique qu'on pouvait. On a rencontré Nikolaos et Ethel là-bas, deux collègues, et j'ai rencontré le fameux Mike qui squatte à distance le pc que je voulais prendre, un gars assez marrant dans le sens où il porte tous les jours un genre de bonnet avec des oreilles de panda dessus. Nous avons donc vu Covenant en concert, un groupe de future pop d'après Ethel. C'était un genre de pop un peu énigmatique, entraînant au début, un peu répétitif ensuite. Puis il y a eu un DJ qui a passé toutes sortes de musiques techno. On s'attendait à du hard métal mais pas du tout ! Ce à quoi on ne s'attendait pas c'est la diversité et le caractère extrême des tenues autour de nous... Du cuir, des dreadlocks fulorescentes, des piercings, des rangers comme des échasses, des travestis, des ressorts fluos dans les cheveux... On en a pris plein les yeux, ça m'a assez marquée de voir combien de gens pouvaient assumer des styles aussi extrêmes. Après ça pour nous reposer les oreilles, un tour à Stairway to Heaven. Une boîte à l'ambiance colorée, des tableaux style ancien et de la musique... rock, exclusivement. On est restées une demi-heure, dansé sur quelques chansons dont Coming undone de Korn, puis on est rentrées. Le lendemain grosse flemme de faire quoi que ce soit, rien à signaler à part un Burger King avec Bénédicte dans le petit parc.

A bientôt pour de nouvelles aventures ! (j'ai appris hier qu'il y a un tour de la ville nommé "the dark side of utrecht" !! Je vais chercher plus d'infos :p